Technologie

Secure
  • Image de la plus haute qualité qui soit, certifiée par le FBI
  • Résiste à la mystification
  • Dépasse les normes de l'industrie en matière de TFA/TFR (taux de fausses acceptations/faux rejets)
  • Capacité de correspondance injective (millions) dans le facteur de forme le plus petit
Mobile
  • Le capteur certifié par le FBI le plus mince et le plus léger
  • La consommation d'énergie la plus faible sur le marché certifié
Durable
  • Résiste aux conditions les plus extrêmes (chaud ou froid)
  • Les lectures ne sont aucunement influencées par la saleté, les huiles ou l'humidité qui se trouve sur la pellicule ou sur les doigts
  • Non affecté par la lumière intense ou par les rayons directs du soleil
  • Composants transistorisés en verre incassable
Easy-to-use
  • Excellent résultat avec les doigts secs; réduction de la frustration ressentie lorsqu'on doit procéder à de multiples lectures
  • Non affecté par les empreintes latentes, la saleté ou les huiles
  • Aucun nettoyage de la platine n'est nécessaire entre les différentes utilisations
  • L'algorithme adaptatif permet d'enregistrer davantage de personnes du premier coup
  • Pas besoin de procéder de nouveau à l'enrôlement à partir d'images de qualité médiocre
  • Aucun embuage ou effet de halo
  • Aucune membrane à remplacer

Integrated Biometrics développe et fabrique des lecteurs d’empreintes digitales certifiés par le FBI, dotés de pellicules de capteur à luminescence brevetées et durables. Cette technologie brevetée unique permet à nos solutions de calibre mondial en matière de lecture d’empreintes digitales de fonctionner sous les rayons directs du soleil avec les doigts secs ou humides et de résister à l’abrasion.

 

Technology

La technologie de capteur à luminescence est la seule technologie biométrique capable de répondre aux exigences strictes du FBI en matière de rendement des images dans un facteur de forme « mince » (épaisseur inférieure à 1 mm). Qu’ils soient intégrés aux téléphones intelligents, aux tablettes ou aux autres solutions mobiles, les capteurs à luminescence alimentent les lecteurs d’empreintes roulées de qualité judiciaire les plus petits et les plus légers qu’on retrouve sur le marché de nos jours, de 90 à 95 % plus légers que les lecteurs optiques.

(lecture des empreintes difficiles) … les groupes les plus importants sont les ouvriers manuels – dont les empreintes digitales ont tendance à s’user en raison de l’utilisation excessive de leurs mains – et les enfants, dont les empreintes digitales ne sont pas complètement développées ou changent avec la croissance, ainsi que les personnes handicapées ou amputées. Ces cas difficiles demandent l’adoption de protocoles de traitement exceptionnels (qui peuvent se révéler pertinents pour 1 à 2 pour cent de la population) afin d’assurer l’inclusion totale. Le traitement exceptionnel pour la lecture d’empreintes digitales peut comprendre l’utilisation de lecteurs d’empreintes digitales plus récents qui sont munis de dispositifs d’imagerie sur pellicule mince (comme les capteurs à luminescence) plutôt que de capteurs optiques.

–Banque mondiale

Consultez la FAQ ci-dessous pour en apprendre davantage au sujet de nos pellicules de capteur à luminescence.

Si vous avez des questions de nature technique ou autres au sujet des pellicules de capteur à luminescence ou de nos solutions biométriques de lecture d’empreintes digitales, veuillez composer le +1 888 840-8034 ou communiquer avec nous par courriel à l’adresse info@integratedbiometrics.com.

 

Technology FAQs

Qu'est-ce qu'une pellicule de capteur à luminescence?

La pellicule de capteur à luminescence d’Integrated Biometrics est une technologie révolutionnaire qui procure une image des empreintes digitales détaillée et supérieure aux technologies traditionnelles de lecture biométrique optique.

La pellicule de capteur à luminescence brevetée est composée d’un polymère composite à plusieurs couches qui s’illumine en présence d’un champ électrique.

faq-LES

Lorsqu’on dépose un doigt sur la pellicule, la peau sur les crêtes de l’empreinte complète le circuit électrique de faible intensité, de sorte que les particules contenues dans la pellicule libèrent une lumière qui produit une image analogique à haute résolution très précise de l’empreinte digitale. La résolution de l’image de l’empreinte digitale produite par la pellicule est de l’ordre de 1 500 pixels par pouce (ppp).

La lecture d’une image à haute résolution (1 500 ppp) est possible au moyen de différentes technologies. La lecture de l’image consiste à créer une image de qualité FBI pour les empreintes digitales à plat ou roulées de la façon décrite à l’annexe F.

De quelle façon Integrated Biometrics utilise-t-elle la technologie du capteur à luminescence?

Le système de capteur à luminescence comporte 4 principaux éléments visant à produire l’image numérique d’une empreinte digitale.

  1. Pellicule électroluminescente exclusive et brevetée
  2. Caméra à images
  3. Circuit pilote de capteur à luminescence
  4. Circuits de communication des différents modules de sortie, comme un périphérique USB

La connectivité entre l’interface et l’ordinateur hôte s’effectue au moyen de connexions USB ou parallèles. La technologie de capteur à luminescence est disponible dans des formats et des facteurs de forme variés afin de faciliter son intégration à un vaste éventail d’applications.

faq-certified

Est-il possible de personnaliser la technologie des capteurs à luminescence pour une application particulière?

La technologie de lecture d’empreintes digitales au moyen de capteurs à luminescence permet aux partenaires de disposer de capteurs innovateurs qui s’intègrent aux petites solutions mobiles. La pellicule des capteurs à luminescence est flexible, permettant ainsi aux capteurs recourbés d’épouser le doigt. Les capteurs créés s’adaptent à toutes les formes et toutes les tailles. Il est également possible de les fabriquer dans des couleurs différentes.

faq-film

Les pellicules de capteur à luminescence permettent également d’imprimer sur des substrats, tels que le verre, afin de permettre l’authentification et l’identification des empreintes digitales sans recourir à un capteur ou à un bouton nettement visible.

Integrated Biometrics offre des technologies de lecteur d’empreintes digitales « certifiées par le FBI » qui présentent des tailles et des facteurs de forme variés afin de répondre aux exigences en matière de sécurité élevée des applications d’identification mobiles.

Quelles technologies de capteurs utilise-t-on présentement pour l'identification et l'authentification des empreintes digitales et comment se comparent-elles?

L’identification et l’authentification à partir des empreintes digitales d’un individu se déroulent en trois grandes étapes.

  1. Génération d’images et saisie d’images
  2. Extraction des détails
  3. Jumelage avec une base de données d’enrôlement

Il existe plusieurs types de lecteurs d’empreintes digitales qui font appel à des technologies différentes présentant des facteurs de forme variés. Les techniques de saisie d’images témoignent d’une évolution de la technologie dans le but de produire une imagerie d’identité de grande qualité. Lorsqu’on la compare aux techniques originales d’encre sur papier, ainsi qu’aux technologies des lecteurs optiques, capacitifs, à champ de radiofréquences et aux ultrasons, la pellicule électroluminescente, comme le capteur à luminescence d’Integrated Biometrics, permet de réaliser des avancées à chaque étape du processus de lecture.

Les techniques d’encre sur papier consistent à traiter les sujets aux fins de vérification en appliquant de l’encre directement sur les doigts pour ensuite rouler ceux-ci manuellement sur une fiche papier pour la saisie d’empreintes. Les personnes d’intérêt sont identifiées à partir d’une fiche d’empreintes digitales actuelle ou à partir d’empreintes digitales latentes obtenues dans le cadre d’une enquête. Ces fiches sur papier sont ensuite lues dans un ordinateur. Les images recueillies des empreintes digitales sont comparées manuellement par des gens formés et chargés de comparer les empreintes au dossier enregistré des relevés d’empreintes digitales.

Les technologies de capteur optique font appel à la technologie de FTIR (Frustrated Total Internal Reflection) pour reproduire l’empreinte du doigt placé sur la surface supérieure d’un prisme de verre. Un doigt placé sur cette surface du prisme permet aux crêtes de l’empreinte de venir en contact avec le verre. Une lumière inclinée intense est alors dirigée vers le doigt afin de produire une réflexion interne dans les creux et les pores sudorifiques de l’empreinte digitale. Les capteurs optiques faisant appel à la technologie FTIR étaient l’unique technologie pratique capable d’atteindre la qualité d’image nécessaire pour répondre aux normes du FBI régissant les lecteurs à grande surface (supérieure à 0,6 sur 0,8 pouce).    

Les inconvénients de cette technologie limitent son adoption utile à grande échelle : 

  • Les applications mobiles en souffrent le plus en raison de la taille, du poids, de la fragilité et de la consommation de courant élevée des ensembles optiques. Les unités de terrain doivent être placées à l’intérieur d’un boîtier volumineux afin d’abriter les capteurs optiques et de tenter de préserver leur alignement. La source de lumière nécessaire pour éclairer convenablement le sujet ajoute des exigences en matière d’alimentation et vient réduire davantage l’efficacité des applications mobiles.
  • Les technologies optiques de type FTIR font appel à l’imagerie visuelle directe qui est susceptible de présenter de faibles résultats dans des conditions ensoleillées ou d’éclairage puissant, de sorte que les empreintes digitales doivent être propres et exemptes de toute saleté afin de produire une image claire. Les empreintes digitales latentes laissées derrière la surface de la plaque peuvent être vues au moyen de la caméra lors des lectures suivantes et les appareils doivent faire l’objet d’un nettoyage constant. Les technologies optiques basées sur la FTIR fonctionnent difficilement avec les doigts secs qui présentent un faible contraste entre les crêtes et les creux des empreintes digitales. Le rendement en présence de doigts secs s’améliore lorsqu’on installe des membranes de silicone sur la surface de verre. Ces membranes doivent faire l’objet d’un entretien fréquent pour prévenir l’apparition de dommages (déchirures) et pour qu’elles demeurent fonctionnelles.
  • Les lecteurs optiques de type FTIR peuvent être leurrés ou trompés facilement par les empreintes digitales latentes ou recouvertes d’un gant de caoutchouc. L’exigence qui consiste à diriger un jet lumineux sur l’empreinte digitale pour ensuite capter la lumière réfractée augmente également la taille du capteur et peut représenter un inconvénient dans des conditions d’éclairage non optimales. Par exemple, lors de l’utilisation d’un lecteur optique à la lumière du jour, il est important de cacher le lecteur des rayons directs du soleil ou de toute lumière intense pour que la caméra puisse se concentrer sur la lumière qui émane de l’empreinte digitale.
  • Le rendement par temps froid est difficile, puisqu’un doigt chaud peut produire de la condensation et embuer la plaque de verre froide. Ces conditions compromettent grandement la qualité de l’image captée, réduisant ainsi la vitesse et la précision des résultats du jumelage.  
  • La lumière qui émane de la source d’éclairage du capteur crée une marque visible nuisant aux utilisations militaires au cours des opérations nocturnes.

Dans des conditions idéales qui impliquent une opération « guidée de main d’homme », la technologie optique de type FTIR peut procurer des images de grande qualité et télécharger directement ces images dans une base de données numérique.

Capteurs capacitifs

Un capteur capacitif est un réseau bidimensionnel de plaques à microcondensateurs intégrées à une puce. Le doigt du sujet agit alors à la façon d’une deuxième « plaque » et vient compléter le circuit. Lorsqu’on place un doigt sur le réseau de puces, il en résulte des charges électriques entre la surface du doigt et chacune des plaques de silicium. L’ampleur de ces charges électriques varie selon la distance entre la surface de l’empreinte et les plaques à capacitance. L’« image » d’empreinte produite par un capteur capacitif correspond aux valeurs du réseau bidimensionnel de la charge électrique utilisées aux fins du jumelage. La technologie convient principalement aux applications de « comparaison un-à-quelques-uns » à petite échelle.

La faible qualité des images attribuable au bruit électrique et la faible résolution des images constituent les principaux inconvénients de la technologie des capteurs capacitifs. Très peu de capteurs capacitifs ont réussi l’essai de certification du FBI. Les lecteurs certifiés disponibles ne répondent qu’aux exigences de lecture des images de la plus petite taille (FAP10).

La technologie à semi-conducteurs est sensible aux dommages de nature électrique en raison de sa fragilité et de sa susceptibilité aux décharges électrostatiques (DES). Les capteurs capacitifs sont peu efficaces lorsque les doigts du sujet sont sales ou huileux, puisque ces facteurs modifient la capacitance du doigt et se répercutent sur l’image captée. Les capteurs capacitifs qu’on retrouve présentement sur le marché présentent des taux de faux rejets et des taux de fausses acceptations (TFR/TFA) qui sont bien plus élevés que les taux acceptables aux fins de l’identification judiciaire.

Le besoin de créer un circuit élimine certaines des techniques communément employées pour mystifier l’identification biométrique, ce qui constitue un avantage par rapport aux technologies FTIR comparables. Les avantages naturels d’une structure à semi-conducteurs mince et légère font en sorte que les capteurs capacitifs conviennent aux petits appareils et aux appareils électroniques de consommation lorsque le jumelage de type « un-à-quelques-uns » prédomine et lorsque la qualité des images n’est pas un critère de leur utilisation.

Ultrasons

Les technologies de capteur à ultrasons font appel à l’échographie : on envoie des signaux acoustiques au bout du doigt pour ensuite lire le signal de l’écho. Ce signal permet de calculer l’image-distance de l’empreinte digitale et, par la suite, la structure des crêtes en tant que telles. Cette méthode reproduit le dessous de la peau du doigt, de sorte qu’elle est peu sensible aux accumulations de saleté et d’huile qui peuvent visuellement entacher l’empreinte digitale.

Les utilisations pratiques de cette technologie sont limitées en raison du coût, de la puissance, de la taille et du poids des lecteurs. La technologie ne se prête pas à une utilisation avec les applications mobiles; elle représente une technologie de lecture fixe.

Reconnaissance digitale

Les progrès réalisés dans les technologies de reconnaissance et de comparaison ont évolué parallèlement aux technologies de lecture d’images des empreintes digitales. Ce qui était un processus manuel complexe pour les personnes habiles et bien formées s’effectue maintenant rapidement grâce aux ordinateurs et au logiciel.

Les empreintes obtenues par la technologie de lecture numérique sont converties d’une image en un modèle numérique. Il est ensuite possible d’enregistrer ces modèles et de les stocker dans une base de données afin de les comparer par la suite aux empreintes digitales des sujets. Les applications de la reconnaissance digitale vont des petites bases de données contenant des centaines de fiches aux solutions qui demandent le jumelage à des centaines de milliers de fiches.

Pellicule électroluminescente

Integrated Biometrics produit un type unique de capteur qui fait appel à une pellicule de capteur à luminescence afin de créer une image des empreintes digitales. La pellicule de capteur à luminescence brevetée est composée d’un polymère composite à plusieurs couches qui s’illumine en présence d’un champ électrique.

Lorsqu’on place un doigt sur la pellicule, les crêtes de l’empreinte digitale complètent le circuit électrique de faible intensité, de sorte que les particules contenues dans la pellicule libèrent une lumière qui produit une image analogique à haute résolution et très précise de l’empreinte digitale. Les images des empreintes digitales présentent une résolution d’environ 1 500 ppp.

La lecture des images à haute résolution (1 500 ppp) peut s’effectuer au moyen de différentes technologies. La lecture de l’image consiste à créer une image de qualité FBI pour les empreintes digitales à plat ou roulées de la façon décrite à l’annexe F.

La figure ci-dessous nous présente le dessous d’une pellicule de capteur à luminescence montrant la lueur bleue de l’image d’une empreinte créée au moment de placer un doigt en contact avec le dessus de la pellicule.

faq-tft

La lecture au moyen des capteurs à transistors en couches minces d’Integrated Biometrics produit des images de 500 ppp dont les pixels sont éloignés d’une distance mesurant précisément 50,8 microns. La production d’images au moyen de la pellicule de capteur à luminescence est instantanée.  

La technologie des capteurs à luminescence convient aux cas plus difficiles, notamment les doigts secs, humides et sales, en faisant appel à des circuits adaptatifs et à des algorithmes de lecture dynamique qui optimisent la qualité des images de manière rapide et automatique.

La technologie des capteurs à luminescence résiste essentiellement à la mystification attribuable à de nombreuses techniques, puisque les crêtes des empreintes digitales et les détails venant en contact avec la pellicule doivent présenter une consistance qui ressemble grandement à la peau humaine afin d’activer le phénomène de luminescence. La crête de l’empreinte digitale qui vient en contact avec la pellicule produit une mise à la masse électrique. De faux doigts fabriqués de silicone ou de matériaux comparables et les images bidimensionnelles d’empreintes digitales ne produiront aucune image d’empreinte digitale sur le capteur à luminescence.

Le capteur à luminescence ne verra pas de fausse empreinte digitale en « gélatine » de silicone, de sorte qu’aucune image ne sera produite. Le capteur à luminescence ne verra pas non plus les empreintes digitales latentes ou la saleté déposée. Cela permet ainsi un enrôlement et une vérification rapides des empreintes digitales de grande qualité qui conviennent aux applications importantes.

Faisant appel à des algorithmes brevetés, la technologie des capteurs à luminescence présente de faibles taux de fausses acceptations et de faux rejets (TFA/TFR), ce qui réduit la frustration lorsqu’on doit procéder à une identification rapide et à l’authentification des utilisateurs valides.

La technologie des capteurs à luminescence d’Integrated Biometrics convient tout particulièrement aux environnements mobiles et extérieurs. La nature de cette technologie élimine les défaillances que présentent habituellement les autres solutions. Leur fonctionnement est constant dans toutes les conditions et la production des images n’est aucunement influencée par l’éclairage ambiant ou les rayons directs du soleil. Les capteurs à luminescence offrent un rendement uniforme malgré les écarts de températures extrêmes. Les problèmes communément associés à la condensation ou à l’embuage du lecteur sont éliminés. La technologie des capteurs à luminescence ne requiert aucune source lumineuse intégrée pour lire les images des empreintes digitales, de sorte qu’elle convient idéalement aux opérations militaires nocturnes.

La faible consommation de courant des capteurs à luminescence permet aux intégrateurs d’apporter des solutions plus miniaturisées et plus mobiles et ainsi d’intégrer la biométrie à de nouvelles applications.

La pellicule des capteurs à luminescence est flexible, ce qui permet de fabriquer des capteurs recourbés qui épousent la forme du doigt. La pellicule flexible des capteurs à luminescence permet également de créer des capteurs qu’on peut adapter selon la forme ou la taille.

faq-film

La pellicule des capteurs à luminescence résulte de l’impression sur un écran multicouche qui permet d’authentifier ou d’identifier les empreintes digitales sans un capteur ou un bouton nettement visible lors de l’impression sur des substrats tels que le verre.

Qu'est-ce qui distingue les lecteurs fixes des lecteurs par glissement?

Les lecteurs fixes présentent une surface plane ou recourbée à l’endroit que le doigt doit toucher de manière fixe ou en le roulant. Il est possible de lire plusieurs images alors que le doigt touche le capteur dans des positions et des angles différents.

Les lecteurs fixes sont offerts dans des formats variés pour convenir à la largeur d’une empreinte roulée ou même pour produire des images prises simultanément de plusieurs doigts ou de la paume. Les normes de certification renferment les détails quant à la taille que doivent présenter les lecteurs. À titre de comparaison, le lecteur FAP 10 (Finger Acquisition Profile 10), qui est le plus petit lecteur certifié par le FBI, présente une superficie 10 fois plus grande que le lecteur Apple 5S. La surface active du lecteur est directement proportionnelle à la précision du processus d’identification ou d’authentification, ainsi qu’à l’expérience de l’utilisateur.

Pour recueillir suffisamment de détails de l’empreinte digitale afin de permettre l’authentification, l’utilisateur doit enregistrer son empreinte digitale à plusieurs reprises et dans des angles différents. On obtient ainsi un profil composite auquel il devient possible de jumeler les empreintes digitales partielles d’un nombre limité de sujets. Les lecteurs fixes sont plus petits que la superficie totale d’échelonnabilité limite des empreintes digitales que renferme la base de données d’identification/authentification, puisque le nombre de jumelages augmente de façon exponentielle avec chaque nouvel utilisateur.

Les lecteurs à glissement font appel à un petit rectangle habituellement plus large que le doigt, alors que sa hauteur mesure à peine quelques pixels. Lorsque le sujet glisse son doigt sur le lecteur, un logiciel intégré combine les tranches d’image pour donner une image en deux dimensions. Les lecteurs capacitifs sont fréquemment utilisés en mode de glissement, mais d’autres technologies peuvent aussi utiliser ce facteur de forme.

Avec cette géométrie de lecture, le lecteur peut être minuscule, ce qui contribue à réduire son coût. Le glissement permet d’empêcher l’accumulation de débris sur le lecteur et la production d’empreintes digitales latentes. La géométrie des lecteurs à glissement n’améliore en rien la capacité inhérente de la technologie à lire les empreintes digitales sèches, sales, huileuses ou humides. La technologie des lecteurs à glissement ne répond pas aux normes de certification du FBI.

Cette géométrie est désavantagée, puisque la superficie très limitée du lecteur peut produire un rendement erratique, ce qui oblige à glisser le doigt à maintes reprises pour confirmer la reconnaissance d’une empreinte. Le processus de raccordement qui consiste à fusionner des tranches d’image nécessite la présence d’un logiciel intégré supplémentaire et peut entraîner des erreurs de traitement des images. La reconstruction de l’image permet d’ajouter des artefacts pour ainsi créer des parties d’image qui sont irréelles.

De quelle façon la technologie moderne permet-elle de procéder à la reconnaissance des empreintes digitales?

Cette science qu’est la reconnaissance des empreintes digitales comporte de façon générale trois niveaux de détail.

La méthode de Chatterjee consiste à classifier la forme des crêtes, leur nombre et la distance qui les sépare. Ce niveau de reconnaissance demande une résolution d’au moins 200 pixels par pouce (ppp), mais la plupart des solutions présentent une résolution minimale de 250 ppp qui est plus détaillée et mieux définie. La méthode de Chatterjee implique sept types comportant des sous-catégories en ce qui concerne la classification des formes et des modèles.

faq-fingerprints

Les points caractéristiques représentent la deuxième méthode la plus répandue de reconnaissance des empreintes digitales à partir de points de repère sur les crêtes, comme la bifurcation des crêtes, les extrémités des crêtes et les îlots isolés des crêtes. Les individus comptent entre 60 et 70 de ces points de repère sur leurs doigts. Chaque crête fait partie d’un groupe de crêtes. Les points caractéristiques sont visibles à partir d’environ 300 ppp et présentent une clarté d’environ 350 à 400 ppp.

Entre 8 et 12 de ces points sont nécessaires pour vous identifier légalement et ce nombre varie d’un endroit à l’autre. À des résolutions inférieures à environ 380 ppp, vous pouvez définir faussement les points caractéristiques et obtenir des taux élevés de faux rejets (TFR) et de fausses acceptations (TFA).

Les détails des crêtes et les crêtes naissantes constituent la troisième méthode de validation de l’identité. Environ 10 à 15 % d’une empreinte digitale peut se composer de ces petites crêtes immatures entre les crêtes normales, et certains sujets peuvent en être complètement dépourvus. La crête en tant que telle se compose principalement de pores sudorifiques.

Les détails du troisième niveau ne contribuent pas plus à l’identification que les détails de deuxième niveau dans la plupart des systèmes faisant appel à l’identification des empreintes digitales complètes. Cela présente une valeur considérable pour la criminalistique lorsqu’on ne dispose que d’une empreinte digitale limitée ou partielle en guise de référence aux fins de l’identification. Lors de l’utilisation de technologies à faible bruit, les détails de troisième niveau deviennent prononcés avec l’imagerie à 500 ppp. Puisque la plupart des technologies de lecture produisent des images bruyantes qui renferment des artefacts, elles demandent une résolution plus élevée, soit de l’ordre de 800 à 1 000 ppp, afin de produire des images précises.

Que signifie la « certification »?

Le gouvernement américain est devenu la norme en matière de lecteurs d’empreintes digitales. Le FBI a élaboré les normes qu’on utilise maintenant dans le monde entier pour s’assurer que les lecteurs d’empreintes digitales répondent à des normes de qualité élevées. Il existe deux normes de base, soit la Vérification de l’identité personnelle (VIP) et l’annexe F des Spécifications de transmission biométrique électronique (EBTS).

La VIP définit un ensemble de normes qui régissent la qualité d’image moins élevée des empreintes digitales. Le dispositif de lecture qui répond à ces normes est considéré comme étant « certifié » pour un ou plusieurs niveaux d’utilisation. Les normes assurent l’uniformité sur les plans de la qualité, de la convivialité et de l’interopérabilité. Les normes de vérification de l’identité personnelle présentent un niveau élevé qui permet la vérification biunivoque.

La plupart des lecteurs dotés de la certification VIP sont généralement des lecteurs optiques de type FTIR, à l’exception des capteurs à luminescence d’Integrated Biometrics. Même si un capteur capacitif a été certifié.

L’annexe F exige le niveau de qualité le plus élevé. Les appareils certifiés en vertu de l’annexe F peuvent assurer un jumelage 1:1, mais ils sont également capables de procéder à l’identification 1:N et 1:N. Le processus de validation réalisé par le gouvernement américain a démontré que les bases de données considérables (N) demandent des capteurs plus gros (FAP 30, 45, 60) et de nombreux enrôlements des doigts afin d’atteindre l’objectif d’un jumelage rapide suivant l’enrôlement. Tous ces lecteurs certifiés sont de type FTIR optique ou des capteurs à luminescence d’Integrated Biometrics.

Pour quelle raison la certification du FBI est-elle importante?

La certification nous assure que les solutions de collecte de renseignements biométriques atteignent ou dépassent les normes d’interopérabilité minimales définies par le FBI et qu’elles conviennent au système informatisé intégré de dactyloscopie (IAFIS), ainsi qu’aux systèmes informatisés de dactyloscopie (AFIS) qu’on retrouve dans le monde entier. Le respect de ces normes nous assure que les images captées par le système présentent la qualité élevée prescrite et qu’elles facilitent toutes les phases du processus d’identification par les experts en empreintes digitales et au moyen du système IAFIS.

En quoi consistent les normes?

Deux normes sont présentement en vigueur en ce qui a trait aux empreintes digitales : Annexe F et PIV-071006.

Annexe F : cette norme impose des conditions strictes en matière de qualité en priorisant la comparaison des empreintes digitales humaines et en facilitant les opérations de jumelage machine à grande échelle entre plusieurs (1:N) empreintes.

PIV-071006 : il s’agit ici d’une norme de niveau inférieur conçue pour prendre en charge la vérification biunivoque des empreintes digitales. La certification est disponible pour les appareils destinés au programme FIPS 201 PIV.

Quelles catégories d'appareils sont certifiées?

Les imprimantes pour empreintes digitales, les lecteurs de carte et les appareils de type Live Scan peuvent être certifiés en vertu des normes appropriées. Un appareil certifié représente une configuration d’un matériel précis combiné à un pilote/logiciel de soutien optimisés pour la lecture des empreintes digitales.

Système d’impression de relevé d’empreintes digitales : ce système est muni d’un logiciel capable de produire 10 relevés imprimés d’empreintes digitales dont la qualité de l’image facilite l’identification et le jumelage.

Lecteur de relevé d’empreintes digitales : la certification s’effectue avec ou sans alimentation automatique en documents (AAD). La résolution produite doit être conforme aux normes de qualité élevées en matière d’images qu’impose le FBI à l’annexe F, et ce, à l’intérieur de limites strictes de 500 ou 1 000 ppp. Les catégories multiples d’appareils Live Scan varient de par leur capacité de collecte exigée, incluant la lecture d’un ou de plusieurs doigts, la lecture roulée ou à plat, ainsi que les dimensions de la surface de lecture. Un respect strict de la qualité et de la résolution des images est exigé pour toutes les catégories.

Système ‘Live Scan’ (Tenprint) : ce système est capable de colliger tous les éléments sur une fiche décadactylaire, soit la lecture roulée, la lecture du pouce seul et la lecture à plat de 4 doigts.

Système d’identification à plat : ce système permet de recueillir les impressions à plat de 4 doigts et de 2 pouces sur une superficie de 3,2 sur 3 pouces.

Doigt unique pour la VIP : ce système est capable d’effectuer une impression à plat d’un seul doigt, mais la taille minimale est limitée.

Identification mobile : les appareils d’identification mobiles peuvent être utilisés dans un environnement mobile. Seules les impressions à plat sont nécessaires. Cette catégorie comporte plusieurs niveaux basés sur le profil d’acquisition d’empreintes (FAP) qui établit les dimensions de lecture de l’appareil, les caractéristiques ayant trait à la qualité de l’image, ainsi que le nombre de doigts qu’il est possible de lire simultanément.

De plus, l’entreprise de certification MITRE a présenté les grandes lignes d’une série de tests d’imagerie en condition de stress qui définissent le rendement des lecteurs certifiés. Les tests d’imagerie en condition de stress comprennent les opérations sous un éclairage direct ou sous les rayons du soleil, ainsi que l’utilisation de doigts contaminés.

Quels sont les autres facteurs dont on devrait tenir compte au moment de choisir un appareil faisant partie de la liste des produits certifiés (LPC)?

Un appareil certifié correspond à un ensemble de matériel et de logiciel configurés ensemble de manière à produire des images d’impressions pouvant aider les dactyloscopistes, ainsi que les utilisateurs de systèmes informatisés intégrés de dactyloscopie et les institutions non gouvernementales (ING). Les modèles de test actuels présentent les « conditions idéales » pour répondre à des normes qui sont souvent diamétralement opposées aux exemples d’utilisation dans le monde réel. On encourage ainsi les utilisateurs finaux à examiner et à aborder des sujets très diversifiés avec les fournisseurs.

Architecture

L’architecture préconisée dans la solution comprend un éventail diversifié de facteurs allant des exigences sur le plan de l’alimentation, en passant par la puissance des piles et le temps de fonctionnement, la connectivité aux réseaux externes, ainsi que les détails, comme la compatibilité du logiciel et le cycle de vie du logiciel.

Sécurité

Les normes ayant trait à l’assurance de l’information définissent la façon dont on peut accéder à l’information stockée sur l’appareil, ainsi que la marche à suivre pour recevoir et interpréter ces données. Le stockage des données biométriques doit assurer une sécurité capable de protéger ces données essentielles.

Conditions d’utilisation

Les facteurs vont bien au-delà de l’analyse de l’environnement immédiat. D’autres considérations en lien avec l’utilisation peuvent comprendre le besoin d’un système de détection fiable chez les sujets tatoués ou la capacité d’un utilisateur final ou d’un exploitant de disposer d’une main libre qu’il peut utiliser tout au long du processus de lecture.

En quoi consiste l'avis de fin d'assistance d'Integrated Biometrics pour la gamme de produits LEM?

AVIS DE FIN DE PRODUCTION DES CAPTEURS À MODULE À LUMINESCENCE (LEM)

Il s’agit d’un avis au sujet du plan de fin de production d’Integrated Biometrics (IB) pour les capteurs à module à luminescence (LEM).

Le plan de fin de production d’IB concerne les produits suivants :

TBM 320 5v / LEM 2000
TBM 330 5v /LEM 100
LEM 5000 / TBM 370 5 V
LEM 2000 3.3 / TBM 320 3.3
LEM 100 3.2 V/TBM 330 3.3
LEM Developer Com Kit Assembly

Calendrier de production et d’assistance technique des LEM

  • Avis d’abandon du produit : 3 mai 2016
  • Date limite des commandes : 1er août 2016
  • Fin de la production : 1er novembre 2016
  • Fin prévue du stock de remplacement : T1 de 2017

Si vous souhaitez commander des capteurs LEM pour plusieurs années, vous pouvez le faire avant le 1er août 2016. Pour passer une commande, rendez-vous sur le site Web d’IB ou communiquez avec votre représentant de commerce régional. Consultez le site https://integratedbiometrics.com/contact/.

Si vous avez des questions au sujet de cet avis de fin de production, ou si vous souhaitez connaître les options qui s’offrent à vous, veuillez communiquer avec votre représentant de commerce régional. Pour en savoir plus sur les produits et l’assistance d’Integrated Biometrics, consultez le site :

Home

Pour communiquer avec Integrated Biometrics, veuillez composer l’un des numéros suivants :

  • Africa +27-73-186-6480
  • Asie et Australie +65-8319-6878
  • Amérique latine +51-1-368-5051
  • Corée du Sud +82-31-777-2207
  • États-Unis, Europe et Moyen-Orient +1-864-990-3711